contact@catherine-barry.fr

Une rentrée sous le signe du bon sens!

bonjour à vous,sans-cctitre

Une « bonne » rentrée sereine, apaisée, épanouissante, vous trouve – si tout va bien et si vous n’êtes pas souffrant- rechargé en énergie.

La rentrée, avec ou sans enfants, en septembre ou à un autre moment de l’année, en couple ou pas, est donc toujours un moment privilégié pour penser et visualiser la manière dont vous souhaitez mener à bien votre l’année. Ce, à quoi, vous pouvez me répondre que les bonnes résolutions de la rentrée sont comme celles du nouvel an, elles ne tiennent jamais. Et, vous avez raison. Nous sommes tous passés par là. Pour que cela marche, vous devez vous engager vis de vous-même et seulement de vous-même à ne plus subir vos émotions, vos pensées, votre culpabilité, votre fatigue, vos tensions et à les regarder avec bienveillance. Cela vous permettra de les accueillir, tels qu’elles sont, sans essayer de les tordre, de les transformer, de les manipuler afin qu’elles soient lus conformes à l’image que vous vous faites de vous. Second point très important, en ce qui concerne vos proches, essayez de leur laisser faire leurs choix. Obligee autrui à aller au même rythme que vous, à vous suivre dans vos ballades interminables du dimanche ou à méditer est une démarche fusionnelle et envahissante qui ne laisse pas aux personnes que vous embarquez dans vos envies, la possibilité de se découvrir. Si vous avez des enfants, il y a un juste milieu à trouver mais le conseil de la rentrée : laissez vos proches respirer sans vous, dès que vous le pouvez !

sasssns-titre

Les vacances permettent en général de récupérer de l’énergie. L’énergie de retour votre cerveau fonctionne mieux, et donc vos émotions aussi. Normalement, c’est donc le moment idéal pour apprendre au mental de vous balader intérieurement  dans tous les sens et pour FAIRE/ AGIR/ AVANCER/ CONSTRUIRE….. Et pour guider les pensées, émotions, actions de son mental : une seule solution : il convient d’amadouer la pensée !

 images45TKTE2X

« Notre esprit crée le monde dans lequel nous vivons.

Il est la source de notre bonheur et de notre malheur.

Nous devons apprendre à l’observer et à le discipliner et choisir, en conscience, de maîtriser et de canaliser nos pensées.  La clé de toute transformation consiste à être attentif aux mouvements de notre esprit. Le monde que nous créons et que nous expérimentons en dépend. Etre heureux et en paix dépend moins des circonstances extérieures que de ce qui se passe dans notre esprit. » Tenzin Gyatso,

imagesZJGAC73A

 

Exercice

Asseyez-vous confortablement

Fermez les yeux

Respirez profondément quelques minutes

Puis, concentrez-vous sur LA  pensée DU MOMENT….

Regardez comment elle fonctionne, comment elle induit vos émotions, Et, comment celles-ci vous poussent à agir….

 Soyez conscient que tout cela se fait automatiquement; Que vous n’en avez pas la maîtrise mais que si vous changez votre relation à vos pensées, elles perdent de leur impact sur vous, ce qui vous permet d’induire de nouvelles attitudes de vie qui vous rendront plus heureux.

 En procédant ainsi, vous vivez plus en conscience, et vous demeurez attentif et ouvert à vos besoins. Car, la pensée est l’émanation de votre égo, de vos habitudes, de tout ce qui constitue votre personnalité et votre histoire personnelle.

Respirez profondément en songeant à ces aspects de la pensée

Regardez ce qui se passe dès que votre mental s’empare de l’une de vos pensées

Comment il la transforme en émotions et en réactions en vous poussant, le plus souvent, à  agir tel un robot.

Observez ces mécanismes sans vous identifier à ce qui se passe, sans juger, afin de rester neutre et lucide

 Respirez profondément

Si votre esprit s’évade, revenez à votre expérience du moment, à votre pensée, en vous y arrêtant, contrairement, à ce que vous faites dans les autres exercices. Vous ne devez ni la suivre, ni la  rejeter mais l’observer comme si c’était une personne qui vient vous visiter.

En procédant ainsi, vous apprenez à l’accepter et à ne plus la subir, puisque vous ne la rejetez pas et que vous ne l’entretenez pas.

Continuez l’exercice pendant cinq à dix minutes, en faisant de votre mieux pour demeurer attentif à ce qui se passe en vous. Si vous n’essayez pas d’obtenir ou d’atteindre quoi que ce soit, cet exercice vous permettra de prendre du recul, et d’être plus serein en vous découvrant moins victime des circonstances.

ETRE RESPONSABLE DE SA VIE LE PLUS POSSIBLE

Ce qui compte ici c’est de ne plus croire que vous êtes vos pensées, vos émotions, vos actions, vos concepts, vos croyances, os certitudes, vos préjugés, et toutes ces constructions mentales élaborées depuis l’enfance.

Mais qui êtes-vous sans les oripeaux que sont les pensées et émotions induites par des circonstances ou une éducation passée ?

Qui êtes-vous si vous ne vous identifiez plus à ces mécanismes ?

Qui êtes-vous sans votre stress, les tensions qui vous habitent à longueur d’année ?

Ces questions posez-les vous encore et encore.

Les réponses que vous leur apporterez maintenant, tout au long de l’année, au cours de votre vie, vous donneront des pistes qui vous correspondent et qui n’appartiennent qu’à vous  pour vous donner les moyens de trouver la paix intérieure.

Faites preuve de bon sens.

Ecoutez-vous.

Ecoutez votre intuition.

Personne ne sait mieux que vous, qui vous êtes et ce dont vous avez besoin.

Bonne rentrée.

depositphotos_109252908-Colorful-eternal-knot-icon

 

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *