contact@catherine-barry.fr

De la difficulté de travailler en entreprise….

 

imagesEccccccccc9C7O3XObonjour,

 » … Les liens qui unissent les éléments d’un système sont si étroits qu’une modification de l’un des éléments entraînera une modification de tous les autres et du système tout entier. Autrement dit, un système ne se comporte pas comme un simple agrégat d’éléments indépendants, il constitue un tout cohérent et indivisible. » Paul Watzlawick

imagesNVXYIKA0

 Tous ceux qui travaillent en entreprise connaissent la difficulté de le faire. Pour se défaire de la souffrance au travail il faudrait pouvoir, chaque fois que cela est nécessaire, cesser de penser, inconsciemment, l’entreprise comme un milieu qui répare les manques affectifs et familiaux et prendre le recul nécessaire pour pouvoir y venir, simplement, exercer ses compétences professionnelles. Ce qui est rarement le cas. Nous sommes des êtres humains, avec des attentes, des espoirs, des envies de relations chaleureuses qui seraient basées sur la confiance… et, nous sommes forcément déçus car nous vivons en entreprise, dans des mondes où la compétition prend le pas sur des essentiels relationnels, qui ont à voir avec notre humanité.

imagesHIG31H16

L’entreprise est un système en réseau. Dès qu’un élément est touché, perturbé, cela a des conséquences sur l’ensemble des parties qui le composent. Ce qui provoque des réactions en masse, un effet boule de neige, à l’image de ce qui se passe lorsque l’on joue au billard. Aussi, comment ne pas craindre le regard de l’autre, quand vous devez faire face à des conflits ou à des situations dans lesquelles vous êtes confronté à des collègues ou à des patrons agressifs ? Pour changer cela, commencez par adopter une perspective plus large afin de réaliser que le comportement de telle ou telle personne ne dépend pas simplement de vous mais que d’autres facteurs interviennent. C’est toujours le cas. La plupart des personnes qui se comportent de manière agressive avec vous agissent de même avec les autres. Leur hostilité ne s’adresse donc pas exclusivement à vous. Ne l’oubliez pas en situation de conflit, cela vous aidera à faire face à des situations difficiles dans le travail. Ne vous laissez pas déborder par vos émotions. Sinon vous êtes perdant sur toute la ligne. Non seulement vous vous sentez mal intérieurement, mais de plus vous travaillez mal et vous pouvez avoir encore plus de problèmes avec vos collègues. En revanche, si vous cultivez la patience et la tolérance, votre état d’esprit s’en ressentira de manière positive, et cela vous aidera à être plus détendu et heureux sur votre lieu de travail au lieu d’y venir à reculons.

imagesU4YS8F81

Exercice :

Dès qu’une crise, une tension surgit ou que vous pressentez un problème, vous avez le choix entre vous laisser déborder ou essayer d’anticiper ou de trouver une solution si la crise est déjà là. Afin de vous comporter de manière optimale, commencez par vous isoler, afin de reprendre le contrôle de vos énergies. Si vous ne trouvez pas de salle ou de bureau, allez dans les toilettes. Retrouvez le contact avec vous-même en respirant profondément avec le ventre. Si vous avez envie de crier, de pleurer, faites-le, cela vous aidera à aller mieux. Dès que vous êtes un peu détendu, songez au fait que rien ne dure, ni les moments heureux, ni ceux comme celui-là, au cours desquels vous rencontrez des difficultés.

Puis demandez-vous tranquillement et objectivement :

– quelles sont vos conditions de travail en équipe ?

– à quoi sont dues selon vous les tensions qui existent dans l’équipe ? Existe-t-il des moments où les tensions sont plus marquées ? Pourquoi ?

– quels sont les types de problèmes que vous rencontrez le plus souvent ? Avez-vous le sentiment qu’ils dépendent de vous : un peu, en partie, totalement ?

– identifiez des peurs, des contraintes, des conditions de travail qui vous stressent particulièrement ? Quelles réponses essayez-vous d’apporter, si c’est le cas ?

– lors de relations conflictuelles ou tendues, demandez-vous si c’est la réalité ou si vous projetez de vieux schémas. Si vous ne tirez pas trop vite des conclusions hâtives. Si vous ne manquez pas de nuance. Si vous ne vous faites pas assez confiance. Si vos buts sont réalistes. Etc. Si vous culpabilisez, demandez-vous pourquoi. De même si vous ne vous sentez pas à la hauteur de la tâche. Pour sortir de cette crise, vous devez avoir l’esprit ouvert afin de trouver une solution, qui se présentera immanquablement.

sans-tccitre

Et, n’oubliez pas; protégez-vous, et agissez, ne réagissez pas,…

belle route

zen (2)

dessin Cabu pour Catherine Barry

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *