contact@catherine-barry.fr

Le Blog de Catherine Barry : Méditation, Accompagnement personnalisé des émotions ( Consultations ), Bouddhisme, Sagesse laïque, Spiritualité, Dalaï Lama, Tibet...

Pour faciliter vos lectures utilisez les catégories ci-dessous ou accédez aux 15 derniers articles ! Catherine

Les 15 derniers articles publiés sur le blog

Quand la méditation de la Pleine conscience et les méthodes de développement personnel agissent comme du Prozac au quotidien :

bonjour, Dès lors qu’une méthode, quelle qu’elle soit, est sortie de son contexte et devient, pour nous, une panacée universelle en soi, il importe de s’arrêter et de réfléchir à ce qu’elle dit de nous et de notre époque. Bien sûr, je trouve formidable que de plus en plus de personnes, en Occident, soient soulagées, réconfortées, apaisées, en pratiquant par exemple la méditation de la Pleine Conscience ou d’autres méthodes issues du bouddhisme. Mais se penser bouddhiste parce qu’on les pratique est une première erreur. Croire ensuite, car il faut avoir une grande foi en la méthode et en ceux qui la transmettent, qu’elle guérit notamment nos peurs, en quelques semaines, est une seconde erreur. Enfin, la consommer comme un médicament est une 3ème erreur. La méditation n’est pas là pour servir de pseudo-médicament à nos angoisses. Elle est bien plus que ça. Comme le disait Khandro Rinpotché, l’une des rares femmes maîtres bouddhistes, dit en substance à ce propos : « Le bouddhisme n’est pas là pour soigner les plaies du cœur. Si vous avez mal à la tête, vous prenez une aspirine et vous pouvez ensuite vous atteler à des tâches qui sont pour vous essentielles. Si vous avez des problèmes affectifs, soignez-vous avant d’apprendre et de pratiquer le bouddhisme. S’engager sur la Voie bouddhique ne consiste ni à suivre une thérapie, ni à expérimenter des méthodes de bien-être. Le bouddhisme vise à réaliser l’éveil, c’est-à-dire à se libérer de toute identification à la souffrance. Ce qui demande un entraînement quotidien de l’esprit… ». Tous les maîtres enseignent ce principe. Mais la plupart des Occidentaux, en quête désespérée de solutions...

Vous voulez être heureux?!? Aimez la vie….. c’est un début :-)

Bonjour, L’ambiance est souvent morose, en ce moment, autour de nous. Aussi, pour essayer de donner envie à ceux qui liront ce blog de remettre les choses en perspectives en s’efforçant de privilégier des sentiments d’amour, de bonté, d’altruisme, qui les rendront heureux, tout en redonnant le sourire à leurs proches, je vous offre ces phrases de sagesse…. Inutile de les commenter. Elles se suffisent à elles-mêmes si vous vous laissez porter par la belle énergie qui s’en dégage : « Rappelle-toi, que tu peux être semeur d’optimisme, de courage, de confiance. Rappelle-toi que tu peux, en tout temps, dire un mot aimable. Rappelle-toi que ton sourire non seulement t’enjolive, mais qu’il embellit l’existence de ceux qui t’approchent. Rappelle-toi que tu as des mains pour donner et un cœur pour pardonner. » Thomas Merton « Tout ce qui vient à vous, vient à vous comme un défi et comme une opportunité pour progresser. Vous n’avez pas le pouvoir de faire disparaître le malheur mais vous avez celui d’accueillir la souffrance. En procédant ainsi, celle-ci cesse d’être douloureuse, et le visage du monde change. Il n’y a plus d’épreuves, il n’y a que des bénédictions. Tout concourt au bien de ceux qui sont engagés sur le chemin de la Libération. Tout sans aucune exception. » Swami Prajnanpad « Nos cinq sens font pénétrer et circuler, en nous, impressions et sensations. Au bout d’un certain temps, variable selon les personnes, un trop plein d’informations, de matière, s’accumule, ce qui nous asservit. Pour nous en libérer et atteindre l’Eveil, nous devons retrouver le vide de l’espace originel grâce à un processus de purification des pensées et des émotions. Ce mouvement se réalise en...

Nous sommes tous de la même famille

Penser l’humanité comme notre famille  La déclaration universelle des droits de l’humanité illustrée aux éditions du Chêne  Dans le domaine des droits des hommes et des lois, tout commença en France en 1789, par la fameuse déclaration de la Révolution française des droits de l’Homme et du citoyen. Pour la 1ère fois en Occident, le peuple d’un pays revendiquait officiellement ses droits et les conditions de leur mise en œuvre en exigeant, la fraternité, l’égalité et la liberté pour tous. La valeur constitutionnelle de ce texte fondateur de l’égalité des droits entre les êtres humains ne fut pourtant reconnue par le Conseil Constitutionnel français, qu’en 1971, soit deux siècles environ après sa proclamation. Ce qui n’empêcha en rien, qu’entre temps, de nombreuses personnes s’en inspirent dans le monde. C’est ainsi que fleurirent successivement la  Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne de 1791, la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 et celle des droits de l’enfant rédigée par les Nations unies, en 1959. Ces prescriptions et devoirs, destinés à protéger des humains contre toute forme de violence exercées par d’autres humains sur eux, ont parfois atteints leurs objectifs mais pas toujours. Pour s’en convaincre, il suffit de regarder ce qui se passe notamment en Syrie, avec les réfugiés ou bien encore à propos du statut des femmes dans certains pays. Aussi, comment ne pas vouloir se mobiliser pour faire connaître et faire nôtre, cette ultime déclaration, celle universelle des droits de l’humanité, écrite en 2015 à Paris. Elle vient de paraître sous la forme d’un petit livret illustré, aux éditions du Chêne. Peut-être une...

Mange, médite, profite: le livre sort aujourd’hui :-). Venez nous rejoindre

C’est un bonheur absolu de partager avec vous ces connaissances millénaires, adaptées à notre époque. Si vous voulez nous rencontrer, venez nombreuses et nombreux le 16 novembre, à partir de 18H, nous retrouver au Forum Classic Bar: 29 Rue du Louvre, 75002 Paris /  01 42 65 37 86…..  Avec mon co-auteur, Michel Chast, nous signerons notre livre. En attendant, découvrez ce qu’en dit le Huffingtonpost:  Vous en avez assez que les experts en tout genre vous disent ce que vous devez penser, faire, comment aimer, occuper vos loisirs, ou quel régime tendance suivre pour maigrir, lutter contre la déprime ou booster votre sexualité? Vous n’en pouvez plus d’écouter des conseils de spécialistes en nutrition qui se contredisent parfois et dont les recettes sont rarement efficaces sur le long terme? Vous voulez prendre votre vie en main, apprendre à faire confiance à vos sensations notamment sur un plan alimentaire et vous donner les moyens d’être plus souvent serein? Mange, médite, profite vous montrera comment être votre propre guide. La méthode proposée dans cet ouvrage n’obéit en effet à aucune mode et refuse toute forme de dictature alimentaire. Le constat de départ qu’elle pose est simple. Votre corps, votre pensée, votre vie vous appartiennent. Vous en êtes responsable. C’est donc à vous de tout mettre en œuvre pour vous faire du bien. Pour vous permettre d’y parvenir facilement, des pistes à suivre permettent d’adapter à ce que vous êtes et à vos besoins du moment, à la saison en cours et au pays dans lequel vous vous trouvez. Ainsi, grâce à ce livre, vous allez pouvoir créer un régime alimentaire qui vous est...

MANGE MEDITE PROFITE: Catherine Barry et Michel Chast. Editions Flammarion sortie le 26 octobre

Bonjour à Tous, Vous voulez prendre votre vie en main ? Vous en avez assez d’essayer de suivre des conseils d’experts divers qui ne « fonctionnent » jamais sur le long terme? Alors, ce livre est pour vous! Ce que nous vous proposons dans cet ouvrage« Mange, médite, profite » avec mon ami le Dr Michel Chast? Une méthode issue de la réflexion d’un médecin acupuncteur, homéopathe, gastronome et ami des grands chefs, et d’une spécialiste des philosophies et des pratiques orientales formée au bouddhisme, à la médecine chinoise et à la méditation. Cette méthode, fait la synthèse entre des connaissances médicales millénaires asiatiques éprouvées et les découvertes modernes, scientifiques, en matière de prévention de la santé. Son but : vous permettre d’être conscient et responsable de vos choix alimentaires et de vie, les deux étant intimement liés. Cela sans vous emprisonner dans un système de règles immuable mais en vous donnant les clefs de votre autonomie en vous apprenant à décrypter vos caractéristiques psychiques et physiques et à les adapter à vos besoins réels. Ainsi, pas à pas, vous apprendrez: à devenir votre propre guide, donc à vous faire confiance et à cesser d’écouter les mille et un experts en nutrition ou en développement personnel qui reviennent à chaque saison pour vendre leurs recettes et dont les conseils se contredisent parfois ; à vous simplifier le quotidien en cessant de vous efforcer de pratiquer les méthodes à la mode du moment qui vous disent comment manger, comment aimer, comment occuper vos loisirs, sans tenir compte de vos réalités! à  en finir avec la pensée unique qui définit  un bien-être normé et identique pour tous les individus. Car s’il est vrai que...

Nous voulons être heureux! En théorie, oui…. :-)

  Bonjour,    Toute notre  vie est consacrée à la recherche du bonheur. Paradoxalement nous nous complaisons dans la souffrance.Ainsi dans notre inconscient collectif le bonheur terrestre à des saveurs d’interdits fixées par des lois immuables. Nos peurs, nos terreurs d’humains s’emprisonnent dans des carcans qui rassurent nous faisant oublier que notre rôle est de grandir, libres. Libres de faire du bien donc de rendre les autres heureux. Libres d’évoluer au cours de notre vie et donc autorisés à poser un autre regard sur tout système qui enferme, sur des principes appris et  admis pendant l’enfance, sans avoir eu le temps ni le droit de les éprouver par l’expérience. Cette relation à la souffrance est telle que jusqu’à il y a peu, nous étions l’un des pays d’Europe le moins préparé à traiter nos patients, notamment par la morphine lorsque les corps criaient l’insupportable. Cette idée prônant la souffrance comme nécessaire afin d’être délivrée de cette emprise terrestre, de nos pulsions, de nos désirs, est cependant de plus en plus mise à bas. Mai 68, les progrès de la médecine et de la science, l’ouverture des frontières, la mixité des cultures, ont sapés ces fondations en quelques décennies. La société de consommation montrant ses limites, nous cherchons désormais d’autres voies, d’autres moyens qui combinent bonheur terrestre et bonheur-nirvânâ, du moins pour ceux et celles qui croient en un ailleurs. C’est un droit, nous le revendiquons et établissons des conditions qui supposent le respect de soi et des autres, l’amour de soi et des autres. Dans le Bouddhisme la clé du bonheur est indissociable de ce que la souffrance enseigne. Pas...

Le Dalai Lama repart en Inde : souhaitons que sa Sagesse soit durablement contagieuse….

  bonjour à tous, Si vous n’avez pas croisé durant son séjour en France le Prix Nobel de la Paix et que vous le regrettiez, regardez ses interventions et ses enseignements en vidéo notamment sur Dailymotion.  Le net est devenu une ressource fantastique pour pouvoir retrouver et vivre, de tels moments d’exception. Aussi, n’hésitez pas, que ce soit les vidéos intégrales de l’enseignement et de la conférence publique à Strasbourg ou des extraits de ses interventions à Paris, découvrez la sagesse exceptionnelle de cet homme quand il parle des émotions, de la compassion, des jeunes, de l’environnement, de la non-violence, de la nature de l’esprit, des migrants….. et, plongez instantanément au cœur de cette atmosphère chaleureuse et bienveillante unique qu’il installe dès qu’il commence à s’exprimer. Une ambiance où les moments de grands sérieux alternent avec des instants très drôles, en nous procurant un sentiment de joie rare qui éclaire et illumine le quotidien. Parmi les questions abordées : – l’éducation des jeunes : LE sujet prioritaire pour sa Sainteté. Changer le monde ne peut que se faire qu’en changeant d’abord soi-même. Et,  cela s’apprend dès le berceau. -Le dialogue inter-religieux : il est au centre de ses préoccupations depuis 1975. Il n’a donc pas attendu comme certains le disent que le sujet soit à la mode. L’amour, le partage de valeurs séculières laïques universelles, la tolérance, le respect, la compréhension de l’autre et de sa tradition y compris dans ses différences….. Tout cela, manifeste sa compassion en action. – la méditation de la Pleine conscience : à la mode certes mais qui ne représente pas grand-chose de la tradition bouddhiste telle qu’elle est véhiculée en occident. il recommande la méditation...

Pourquoi écouter le Dalai Lama lors de sa visite à Paris et à Strasbourg?

Bonjour, Cela ne vous a sas doute pas échappé, Sa Sainteté le Dalai Lama sera en France à partir du 12 septembre. Contrairement à ce qui se passait dans les années 90-2000, le bouddhisme n’étant plus à la mode, pourquoi écouter et être attentif, encore et toujours, à ce que dira le Dalai Lama lors de son séjour? Sa parole est-elle encore audible dans le monde actuel, en apparence si violent, si intolérant, si égoïste? Peut-on se laisser toucher par le prix Nobel de la Paix quand nous l’écouterons parler de tolérance, de responsabilité universelle, de compassion, de solidarité, de compassion, au point de vouloir changer et agir? Nous le savons tous par expérience, nous aimerions tous incarner ces valeurs séculières mais au quotidien, les excuses, le manque de conscience, le défaut de courage, le manque de diligence, la peur de l’autre, la crainte de manquer, nous empêchent trop souvent de les vivre. Alors, pourra t’il nous convaincre d’agir enfin autrement? Je  suis intimement persuadée que OUI. Car il y a urgence ( environnement, économie, guerres, etc….. ) et parce que, pour moi, sa parole est chaque jour importante à méditer, à réfléchir, à analyser.  Elle nous confronte sans concession, sans langue de bois, à ce que sont nos responsabilités d’être humain; ce qui donne du sens à ce que nous faisons et  fait nous sentir vivant. Savoir, en voyant son exemple, que nous pouvons être possiblement  un meilleur être humain, donne envie d’agir, jour après jour,  à notre rythme, pour participer à construire ce monde autrement? Nous pouvons donc l’entendre et nous laisser toucher par cet homme simple et bon qui loin des...

Une rentrée sous le signe du bon sens!

bonjour à vous, Une « bonne » rentrée sereine, apaisée, épanouissante, vous trouve – si tout va bien et si vous n’êtes pas souffrant- rechargé en énergie. La rentrée, avec ou sans enfants, en septembre ou à un autre moment de l’année, en couple ou pas, est donc toujours un moment privilégié pour penser et visualiser la manière dont vous souhaitez mener à bien votre l’année. Ce, à quoi, vous pouvez me répondre que les bonnes résolutions de la rentrée sont comme celles du nouvel an, elles ne tiennent jamais. Et, vous avez raison. Nous sommes tous passés par là. Pour que cela marche, vous devez vous engager vis de vous-même et seulement de vous-même à ne plus subir vos émotions, vos pensées, votre culpabilité, votre fatigue, vos tensions et à les regarder avec bienveillance. Cela vous permettra de les accueillir, tels qu’elles sont, sans essayer de les tordre, de les transformer, de les manipuler afin qu’elles soient lus conformes à l’image que vous vous faites de vous. Second point très important, en ce qui concerne vos proches, essayez de leur laisser faire leurs choix. Obligee autrui à aller au même rythme que vous, à vous suivre dans vos ballades interminables du dimanche ou à méditer est une démarche fusionnelle et envahissante qui ne laisse pas aux personnes que vous embarquez dans vos envies, la possibilité de se découvrir. Si vous avez des enfants, il y a un juste milieu à trouver mais le conseil de la rentrée : laissez vos proches respirer sans vous, dès que vous le pouvez ! Les vacances permettent en général de récupérer de l’énergie. L’énergie de retour...

Vous êtes responsables de votre vie: devenez libre de vos pensées négatives

Profitez de la période estivale pour prendre soin de vous: changez le regard que vous posez sur le monde et devenez livre de vos pensées négatives: c’est l’histoire du verre à moitié vide et le verre à moitié plein   « Nous saisissons la nature fondamentale des êtres et des phénomènes de manière erronée, distordue, à partir de notre ego et de nos émotions. Nous oublions que la réalité est faite de deux aspects, de deux vérités complémentaires et indissociables. Quand les choses apparaissent et se matérialisent de manière relative, non autonome, en fonction de causes et de conditions, c’est la vérité relative. Quand elles se manifestent au plan de leur nature fondamentale, qu’elles n’existent pas en elles-mêmes, mais en interdépendance, c’est la vérité ultime. » Tenzin Gyatso   Deux faces pour une même pièce, deux vérités pour une même réalité, c’est l’histoire du verre à moitié plein et du verre à moitié vide et c’est aussi la manière dont nous appréhendons ce qui nous arrive. Quand nous avons pris l’habitude, depuis l’enfance, de ne voir que le verre à moitié vide, et de n’être jamais contents de ce que nous vivons, nous continuons devenus adultes à faire de même. Ce processus mécanique, automatique, nous contraint à désirer toujours plus, toujours autre chose, pour tenter de combler le vide intérieur né de cette insatisfaction chronique. Si c’est votre cas, et que vous voulez être heureux, vous devez donc modifier ce ressort intime. L’exercice suivant vous y aidera. Exercice : Chaque soir, avant de vous coucher, installez-vous confortablement dans un endroit calme et notez sur un cahier destiné à cet effet les principaux événements...

C’est l’été: lâchez-prise en méditant sur des phrases de sagesse

bonjour, Que vous travaillez ou soyez en congés, profitez de cette période où le soleil est là, les gens plus détendus ( en général) pour vous octroyer des plages dans la journée ou le soir pendant lesquelles  vous vous laisserez porter par des phrases simples, mais très inspirantes, de sagesse. Nul besoin de faire des exercices compliqués à longueur de journée pour donner du sens à ce que vous faites ou pour essayer de retrouver joie, confiance envers l’existence et empathie envers les autres. De simples phrases peuvent vous inciter à cela et vous permettre de relancer une dynamique intérieure éteinte à cause de la fatigue, des circonstances que vous traversez…. Pour commencer cet exercice, je vous propose ces 4 phrases qui, j’en suis certaine, trouveront un écho en vous .   « Rappelle-toi, que si un rien fait souffrir un rien aussi fait plaisir.  Rappelle-toi, que tu peux être semeur d’optimisme, de courage, de confiance. Rappelle-toi que ta bonne humeur peut égayer la vie des autres. Rappelle-toi que tu peux, en tout temps, dire un mot aimable. Rappelle-toi que ton sourire non seulement t’enjolive, mais qu’il embellit l’existence de ceux qui t’approchent. Rappelle-toi que tu as des mains pour donner et un cœur pour pardonner. » Thomas Merton   « Ainsi ai-je entendu le Bienheureux Bouddha alors qu’il enseignait dans un bois de bambous : Supposons ô Brahmanes que vous connaissiez une personne libre de ses passions, de ses affections, de ses désirs, et de toute angoisse concernant son être et son corps. Si cet individu est atteint d’une maladie grave, alors il ne sera ni triste ni ne geindra ni ne tombera dans une dépression sévère car...

Apprivoiser la vieillesse et la mort

Bonjour, Je suis frappée par le nombre de personnes qui me demandent, en ce moment, de les conseiller pour les aider à mieux comprendre et à mieux accompagner leurs proches vieillissants, par le grand nombre de soignants qui se trouvent également démunis pour guider les personnes âgées dont ils s’occupent ainsi que leur entourage.   Dans nos civilisations, la mort fait peur puisque rares ceux sont ceux qui s’y préparent mais la vieillesse encore plus. De Gaulle disait d’elle « qu’elle est un naufrage » car pour cet homme d’action et de pouvoir, en réduisant nos capacités, elle anéantissait toute possibilité  de faire.  En Asie, en revanche, elle est préparation consciente à la mort, et c’est non pas plus réjouissant mais plus serein de l’envisager dans cette perspective. Le bouddhisme ne propose pas une vision de la vie «  peace and love » mais pragmatique et réaliste. Ses méthodes, ses enseignements philosophiques visent à entraîner l’esprit à ne plus subir le joug des émotions négatives et à découvrir qui nous sommes réellement quand nous n’avons plus peur de vivre et des circonstances. C’est vrai, je suis enracinée depuis plusieurs dizaines d’années  maintenant dans le bouddhisme. Chacune de mes pensées, de mes émotions et chaque souffle qui m’anime, sont marqués par son empreinte. Mais pas seulement. Née en Occident, le baptême m’a inscrite dans la religion catholique, et ma quête incessante de Sens m’a conduite depuis l’enfance, à découvrir, à étudier et à communier avec les autres religions et spiritualités du monde, allant parfois jusqu’à en pratiquer certaines afin de m’en imprégner au plus près. Au cours de ces années, je me suis connectée...

Quand la quête de soi passe par la quête des origines

bonjour,  nous sommes tous en quête de sens et donc en quête de nous-mêmes. Trouver sens à son existence, c’est trouver sa place et pouvoir enfin répondre à cette question fondamentale que nous nous posons tous, à un moment ou à un autre de notre vie: qui sommes-nous derrière nos masques sociétaux, notre éducation, ce qui nous constitue aux yeux des autres? Doan Bui y répond à sa manière, en partant à l’origine, à la source, et en remontant l’histoire de ses parents….  Et c’est pour cela que son dernier livre nous concerne tous. Commencer la lecture du dernier livre de Doan Bui, « Le silence de mon père » aux éditions L’iconoclaste, c’est plonger corps et âme dans un récit romanesque bouleversant qui surprend, captive, intrigue, enchaîne et maintien en haleine jusqu’à sa conclusion. De page en page, Doan Bui, Grand reporter au Nouvel Obs, brillante journaliste – elle a obtenu le prestigieux Prix Albert-Londres en 2013-, réalise en effet l’exploit de nous impliquer dans la quête de ses racines au point de nous amener, sans même que nous le percevions toujours, à nous interroger sur nous-même et sur notre propre histoire familiale. Histoire dont nous préférons penser que nous connaissons tout, ou du moins l’essentiel, et à laquelle nous nous identifions en général par facilité, habitude ou pour ne pas remettre en question ce qui nous a construit. Cette enquête à la recherche du père de l’auteure, du Mans à Paris, en passant par Hanoi et la Chine, se lit comme un thriller qui, en explorant les secrets et les non-dits qui se cache parfois derrière certains traits de caractères ou types de comportements...

SE FAIRE DU BIEN EN RESTANT CHEZ SOI

  bonjour, Nous sommes tous trop pris par le temps: la famille, le boulot, nos proches….. Et nous avons parfois envie d’être accompagné, aidé, sans savoir à qui s’adresser ou sans avoir l’énergie de se rendre, après le boulot, les enfants, ou toute autre activité qui nous prend pleinement, dans un centre dédié à l’accompagnement et au bien être. Si c’est votre cas, cette plateforme,ServicesYou, à laquelle je participe, est pour vous. ServicesYou est la première plateforme de coaching en visioconférence. Plus besoin de vous déplacer, les coachs sont disponibles de façon interactive en vidéo 7j/7. Vous pouvez utiliser cette application sur un PC, un MAC, un Smartphone ou une tablette ! + de 80 services sont disponibles dès maintenant à partir de 10€.   Si cette démarche vous intéresse,où que vous soyez dans le monde:  regardez: www.servicesyou.com   Belle route          ...

comment faire face aux circonstances difficiles?

Bonjour, Accepter ses problèmes, les circonstances difficiles: faciles à dire me direz-vous mais moins facile à faire. Et, vous aurez raison. Mais tout comme savoir regarder le verre à 1/2 plein, plutôt que son coté à 1/2 vide s’apprend, faire face aux événements difficiles, afin de les mettre en perspective et trouver une solution adaptée aux circonstances, s’apprend aussi. Si vous le faites, vous subissez moins ce qui vous arrive; vous ne vous situez plus en victime; et en agissant vous  mobilisez au mieux toutes vos ressources intérieures.  De plus, en cessant de faire la politique de l’autruche quand des événements désagréables surviennent, vous  vous enracinez dans le présent et ne passez plus à coté de vos vies. Alors n’attendez plus, et faites de chaque instant, des moments de paix intérieure et de sérénité. « Tout ce qui vient à vous, vient à vous parce que vous l’avez attiré. Tout ce qui vient à vous, vient à vous comme un défi et comme une opportunité pour progresser. Vous n’avez pas le pouvoir de faire disparaître le malheur mais vous avez celui d’accueillir la souffrance. En procédant ainsi, celle-ci cesse d’être douloureuse, et le visage du monde change. Il n’y a plus d’épreuves, il n’y a que des bénédictions. Tout concourt au bien de ceux qui sont engagés sur le chemin de la Libération. Tout sans aucune exception. » Swami Prajnanpad Nos souffrances psychiques et affectives sont liées à nos émotions conflictuelles : la colère, la haine, l’ignorance, le désir non canalisé, l’orgueil, le mensonge, les vues incorrectes. Les jugements qui en découlent transforment facilement et rapidement tout incident, aussi minime soit-il, en problème plus ou moins important. C’est le jeu...