Le Dalai Lama parle du rôle des mères : Bonne fête des mères à vous toutes qui me lisez

imagesCCCLe Dalaï Lama parle de sa mère :  « Ma mère était incontestablement l’une des personnes les plus aimables que j’aie jamais connues. Elle était vraiment merveilleuse et très compatissante. Un jour, alors qu’une terrible famine sévissait dans la Chine voisine et que maints pauvres hères traversaient la frontière dans l’espoir de trou­ver de quoi manger chez nous, un couple se présenta à notre porte avec un enfant mort. Ils supplièrent ma mère de les nourrir, ce qu’elle fit sans tarder. Puis, désignant leur enfant, elle leur demanda s’ils avaient besoin d’aide pour l’enterrer. Lorsqu’ils eurent saisi sa question, ils secouèrent la tête et lui firent comprendre qu’ils avaient l’intention de le manger. Horrifiée, ma mère les pria d’entrer et leur donna tout ce que contenait son garde-manger. Au risque même d’affamer sa famille, jamais elle ne laissait un mendiant repartir les mains vides. »
imagesI14MKEXM
« C’est grâce à l’amour et à la compassion de nos mères que nous pouvons survivre. Il existe un lien d’interdépendance étroit entre la mère et son enfant. Un lien réciproque fondé sur la tendresse qui relie profondément ces deux êtres entre eux. Il y a un rapport étroit entre la tendresse et l’interdépendance, l’un ne va pas sans l’autre. Ce lien est très puissant lorsque l’enfant est encore dans le ventre de sa mère, et il se renforce encore – du moins dans des conditions normales – après la naissance. C’est d’autant plus vrai lorsque la mère allaite son nouveau-né, c’est pourquoi il est recommandé aux femmes de le faire si elles le peuvent. L’allaitement est un acte d’une grande importance symbolique qui exprime tout le potentiel de l’affection de la mère. Cela la rapproche naturellement de son enfant. Nourrir un petit qui vient de naître crée un lien spécifique.
sans-titreCCC« L’amour est une nourriture à part entière.  La compassion qu’éprouve la mère pour son petit la conduit à l’aimer, sans condition, sans attente et avec une grande lucidité, du moins dans des conditions habituelles. Elle est responsable de son enfant. Elle fait tout ce qui est en son pouvoir pour assurer son bien-être et son bonheur. C’est son principal souci, car elle sait que son enfant ne peut survivre sans son attention et son affection qui lui sont nécessaires et indispensables pour grandir en confiance et apaiser ses peurs.

« L’amour que nous avons reçu nous aide à aimer les autres. L’amour et la compassion permettent la survie de l’enfant et assurent sa croissance. Par ces aspects, ils sont fondamentalement liés à notre biologie. C’est pourquoi il est très triste de voir qu’actuellement de plus en plus d’enfants vivent dans des foyers malheureux. La plupart ne reçoivent pas d’affection et ne peuvent avoir confiance ni dans la vie, ni dans les autres et ni en eux-mêmes. Il est difficile de s’aimer et d’aimer les autres lorsqu’on n’a pas soi-même reçu assez d’amour, car l’amour que nous avons reçu nous aide à aimer les autres. La plupart d’entre nous en ont fait l’expérience et peuvent s’en inspirer pour développer un sentiment d’amour, de compassion, de bonté et de tendresse envers leurs proches. Il sera ensuite plus facile d’inclure d’autres personnes que nous connaissons dans ce processus et, d’élargir ainsi notre rayon d’action jusqu’à ce qu’il s’étende à un grand nombre d’individus. Nous parvenons alors petit à petit à porter de plus en plus souvent une même attention joyeuse à tous. C’est ce que nous apprend l’amour de la mère pour son petit;  L’amour, la compréhension, l’indulgence et le respect de l’autre sont les fondements d’une éthique familiale et sociale universelle. L’attachement peut aussi en faire partie. Les membres d’une famille sont liés entre eux par de l’attachement. C’est une émotion nécessaire pour le petit enfant. Elle l’aide à survivre. Elle génère parfois en lui de la colère ou de la jalousie, mais ce n’est pas grave. Plus tard, grâce à l’éducation que les adultes lui donneront, il apprendra à cultiver des valeurs comme la compassion et l’altruisme, et à transformer ses émotions négatives en émotions positives.

imagesOOHIPNGT

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.