S’enraciner, se relier à la plénitude de l’espace et trouver sa place dans le moment

C’est la nouvelle année asiatique. Cela signifie que les énergies de la nature, des êtres humains, des animaux, bref de tout système vivant, énergies qui étaient profondément enfouies en hiver, au repos, commencent à poindre à nouveau leur nez à l’extérieur.
Si vous utilisez le symbole du yin et du yang : il se transforme: le Yin, énergie plus passive, plus dense, plus statique se transforme en yang, énergie du mouvement plus dynamique. C’est pourquoi, la sève des plantes et des arbres commencent à monter. Et, son équivalent chez l’Homme, les hormones font de même. Un processus  qui s’exprime notamment à travers la sexualité.
 
Vous l’aurez compris, la 1ère nouvelle lune après les grands froids marque pour les asiatiques le début du printemps et la sortie des énergies. Le moment est donc venu de s’enraciner et de se relier à la plénitude de l’espace afin de redéfinir la place que l’on souhaite occuper au cours de l’année à venir. 
Exercice :
Adoptez la posture de méditation habituelle
Lorsque vous vous sentez prêt, visualisez en détails un arbre que vous aimez particulièrement : son tronc, ses racines, ses feuilles…
Lorsque vous avez le sentiment que vous pourriez le voir clairement devant vous si vous ouvriez les yeux, imaginez alors que vos pieds sont ses racines, son tronc votre colonne vertébrale, ses branches vos bras, et que vous touchez le ciel avec sa cime, votre tête. Sentez le vivre en vous : son souffle, sa sève, ses fruits, ses feuilles….
Vous êtes l’arbre.
Il est vous.
Vous êtes relié à la vie et à tout ce qui existe dans le monde visible et invisible
Vous êtes à votre place, bien, enraciné, en paix
Vous en prenez conscience et vous souriez légèrement
Conservez cette posture et cette expérience aussi longtemps que vous le pouvez.
Puis, ouvrez les yeux et reprenez vos occupations.
vous constaterez que vous êtes différent, à votre place, habité par une nouvelle énergie.
 
Belle route. Soyez heureux et faites en profiter les autres…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.