Quand les migrants nous rappellent notre devoir de solidarité, d’équité, de compassion

Bonjour
Pour cette rentrée, je voulais rappeler l’importance d’apprendre à nos enfants à méditer. Pour leur bien-être et pour leur donner un moyen qui les aidera, toute leur vie, à construire un monde plus serein et plus équitable.
000_Par8261605_0
Mais, la cruelle et terrible réalité des migrants m’a rappelé ces mots du Dalaï Lama:  » Les hommes ont longtemps pris l’initiative des choses…. aujourd’hui, il est temps que les femmes prennent leur place dans la société, qu’elles y apportent de la douceur, de la compassion…. l’humanité a besoin de ces valeurs. Les critères de gouvernance doivent évoluer. Les femmes doivent participer activement à la construction d’un monde plus paisible, plus solidaire et moins violent. Leurs qualités inhérentes de bienveillance et de bonté, leur propension naturelle à faire spontanément preuve de compassion envers leurs proches leur confèrent un rôle unique dont les politiques devraient tenir compte en leur attribuant plus souvent des postes clés……

imagesAgir pour le bien d’autrui et faire preuve de compassion est plus que jamais important à notre époque de mondialisation. Nous sommes interdépendants et reliés les uns aux autres aux plans économiques et écologiques par exemple. Pour que cette interdépendance ne devienne pas une source majeure de conflit, les sociétés doivent être davantage fondées sur l’altruisme et la solidarité. Cela permettait d’éviter les terribles catastrophes qui ont généralement lieu lorsque l’intelligence est utilisée à mauvais escient, comme ce fut le cas le 11 septembre 2001 aux États-Unis.
Cela dit, nous pouvons tous nous transformer et faire que demain le monde soit plus humain, car nous avons tous la capacité d’exprimer cette qualité, la compassion : elle fait partie intégrante de notre nature. Il suffit pour la manifester de s’y exercer. C’est ce que montrent notamment les travaux réalisés conjointement par des scientifiques et des bouddhistes sur l’esprit ».

Cette rentrée est donc pour chacun de nous un challenge grâce auquel nous pourrons tous, chacun là où nous sommes, participer à changer, sans attendre, le monde actuel.
Nous en avons le devoir. Notre responsabilité est engagée. Nous devons nous préparer à vivre dans un univers complètement différent d’ici quelques années. L’ONU prévoit d’ores et déjà des migrations massives de personnes: 250 millions/ An à partir de 2050. Réfugies politiques, climatiques, économiques…. notre planète se rétrécit symboliquement et nous devons en acter le principe, dès à présent, dans nos quotidiens, si nous voulons y préparer nos enfants.

Belle rentrée solidaire et responsable à tous

et n’oubliez pas…. cela commence près de chez vous

xxxx

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.