Pierre Rabhi : quand la bonté change le monde

PierreRABHI 41_
Pierre Rabhi © Guillaume Atger

bonjour à tous,
Rencontrer Pierre Rabhi a été pour moi rencontrer un être d’exception, un être de lumière, de conviction, dont les actions et la simple présence donnent envie d’être plus exigeant, plus conscient, plus responsable, plus aimant.
Quand on le rencontre, que l’on parle longuement avec lui, on ne peut qu’être profondément touché par sa profonde bonté et sa grande tolérance.  Ce sont elles qui poussent d’abord à relancer nos motivations trop souvent en berne. Et, les étoiles qui brillent dans ses yeux ensuite. Car, quand on l’écoute et qu’on le voit agir, comment ne pas avoir envie de suivre son chemin de sérénité et de responsabilité…. Un chemin qui est certes dur, difficile, et exigeant mais qui est en lien avec la nature et les êtres et sur lequel chaque pas, donne du sens à la vie choisie….. 
Cela faisait longtemps que j’attendais une occasion qui me permettrait ce face à face avec Pierre Rabhi. Je suis heureuse de ne pas avoir précipité ce moment. Ce que j’aurais pu faire comme toute journaliste pressée par le temps. C’est le job qui veut ça….
J’éprouve une infinie gratitude pour l’existence qui m’a permise cette rencontre hors du temps autour d’un thé, au Train Bleu, une brasserie ouverte sur le monde et les hommes Une galaxie en soi. 
Et, pour cela, je voulais remercier également Emmanuelle Pometan qui orchestre les rencontres de Pierre avec tellement de savoir faire et de finesse. 
Je vous offre donc cet entretien avec le défenseur infatigable d’une société plus égalitaire et plus respectueuse des hommes et de la Terre, à l’occasion de la parution de l’ouvrage collectif Nos voies d’espérance.

couv_nvde_okkPierre Rabhi, c’est d’abord une présence incroyable ! Modeste, chaleureux, empathique, bienveillant, son amour pour la vie et son ouverture inconditionnelle à l’autre sont tels que, quelles que soient nos résistances, nous ne pouvons qu’être profondément touchés par la bonté et la force de conviction qui émanent de lui. Impossible de rester indifférent, de ne pas se questionner, de ne pas se remettre en question quand on l’écoute.
vvvvvvvvvvvvvvvv
Car Pierre Rabhi, c’est aussi une exigence, une rigueur, une intégrité et une lucidité qui font de lui un homme de combat hors du commun. Ses combats, il les mène justement depuis plus de quarante ans. Connu dans le monde entier pour ses actions militantes en faveur de l’agriculture biologique, dont il est l’un des pionniers, défenseur infatigable d’une société plus égalitaire et plus respectueuse des hommes et de la Terre, auteur d’un nombre impressionnant d’ouvrages, cet humaniste, philosophe, poète se présente pourtant toujours comme étant d’abord un simple paysan. Cette humilité, les actions qu’il mène depuis des années pour changer de la société font de lui un exemple que l’on suit, désormais.
Dans Nos voies d’espérance (Acte Sud), ouvrage collectif réunissant dix personnalités, dont Érik Orsenna, Nicolas Hulot et Françoise Héritier, Pierre Rabhi nous montre comment éveiller nos consciences et changer le monde, ensemble, sans attendre ! Rencontre avec un semeur d’espoir et de lumière.

Pendant toutes ces années où vous avez agi, sans faillir malgré les difficultés, sans avoir le soutien des pouvoirs publics, l’amour semble avoir toujours guidé vos pas.

Pierre Rabhi : L’amour est une puissance absolue, une énergie positive infinie. Je m’efforce toujours de le mettre au centre de mes actions et de mes pensées, pour être dans l’attention, la compassion, la conscience, l’écoute vigilante de l’autre et de la Terre. Cette attitude, concrète, s’enracine dans ce que je suis profondément. Je pars de mon être propre, qui lui aussi a besoin d’amour, pour être “dans le donner et le recevoir”.

Cet échange, cette coopération, ce partage équilibré avec les forces de la vie sont au cœur de l’agro-écologie. Rien n’est imposé, nous ne sommes pas dans le pouvoir, mais dans le respect total des conditions des êtres et de la nature. C’est pourquoi l’agro-écologie remet par exemple les savoir-faire agronomiques traditionnels au centre du travail des paysans qui choisissent de cultiver la terre qui les nourrit, en respectant son rythme et les réalités locales.
images34O749IKCette transmission des connaissances et des techniques donne aux personnes concernées les moyens d’avancer de manière autonome et constructrice, en résolvant dans la dignité les problèmes auxquels elles sont confrontées. En Europe ou ailleurs. C’est le cas en Afrique, où la détresse des enfants qui ne mangent pas à leur faim – et beaucoup en meurent – est pour moi une préoccupation permanente. L’agro-écologie est une solution pour lutter contre ce drame.

De plus en plus de gens vous suivent car vous êtes crédible, donc audible. Vous mettez vos principes en application et vous redistribuez une grande partie de vos gains. C’est rare à notre époque…

Après avoir prêché dans le désert pendant des années, la crise économique, les impasses de la modernité font que je suis désormais écouté. Le temps qui passe a montré que ma démarche, pas ma petite personne, apportait des solutions de bon sens aux multiples crises actuelles : économique, environnementale, sociétale. Depuis toujours, j’essaye d’être utile à mes semblables, en leur montrant comment être solidaire de la vie. Notre survie en dépend.
imagesPKKX33G2

Au cours des siècles, l’être humain est entré en dualité, en compétition, avec la nature. Au lieu de protéger la vie dont il est issu, il l’a détruite. Nous devons inverser ce phénomène pour sortir de la période d’obscurantisme total dans laquelle nous sommes. Nous empoisonnons la Terre, avec les pesticides, les déchets, les gaz à effet de serre. Les ressources de la mer sont épuisées, les forêts détruites, l’eau que nous buvons polluée. Un grand nombre d’espèces terrestres et marines ont disparu à cause de nos actions. C’est un processus suicidaire. Nous en sommes responsables. Si nous ne faisons rien, il mènera à notre disparition.

Agir ensemble, chaque jour, pour changer les choses, est donc essentiel. C’est pourquoi j’ai créé des mouvements, des organisations dédiés à l’humain et à la nature, qui proposent de nouveaux modèles de société : Terre et Humanisme, Colibris, Oasis en tous lieux.
images8ON1JQI8

Changer, n’est-ce pas également remettre du sacré dans nos vies quotidiennes ?

Bien sûr. Ce n’est pas une question de religion ou de posture, mais d’adopter une attitude intérieure qui est préoccupation, attention aimante et respectueuse à l’autre et à la vie, et de la manifester en toute chose, en tout geste. La modernité a tout profané, vulgarisé, enlaidi. La mondialisation, guerre économique généralisée, y a largement participé.

La terre est sacrée, elle ne devrait appartenir à personne. L’être humain est sacré. La vie est sacrée. Si nous voulons transformer les choses, nous devons en être convaincus et être persuadés que l’humanité doit être une et indivisible, que l’économie actuelle, système féodal de prédation normalisée, est destructrice et fossoyeuse de nos valeurs. Si nous voulons participer à la transition actuelle en mettant en place un modèle plus solidaire, plus respectueux des autres et de la Terre mère, nous devons cesser de subordonner le féminin et ne plus éduquer nos enfants dans la compétitivité. L’utopie, quand elle est transgression positive, fait évoluer l’histoire de manière constructive en réintroduisant du sens et de la joie dans le quotidien.

La société actuelle est pitoyable. Les gens vont mal. Réussir dans la vie n’est pas réussir son existence et ne permet pas d’être dans la légèreté que procurent la cohérence intérieure et l’amour. Pour cela et construire le monde de demain, nous devons réintroduire, remettre l’amour, non l’attachement, au centre de nos vies. Sans amour, sans cette énergie inconditionnelle et généreuse, sans l’insurrection des consciences qu’elle provoque, comment répondre sinon à cette question : quelle planète laisserons-nous à nos enfants et quels enfants laisserons-nous à la planète?
Retrouvez l’intégralité de cette rencontre sur: http://www.lyoncapitale.fr/Journal/France-monde/Actualite/Environnement/Pierre-Rabhi-quand-la-bonte-change-le-monde

Belle route

Soyez Heureux et faites en profiter les autres

imagesDE70BE9I

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.