Le Tibet: Le pays où les questions des droits de L’Homme sont aussi liées à celles du dérèglement climatique!

bonjour,
Nos gouvernements craignent les réactions épidermo-économiques du gouvernement chinois quand ils évoquent notamment le non respect des droits de l’homme avec les dirigeants de ce pays au 1 milliard 400 millions d’âmes. Des dirigeants qui parviennent à maintenir sous leur coupe une population à la démographie galopante qu’il faut nourrir, éduquer, faire travailler, à qui il convient de proposer également des loisirs …. , et qu’il faut faire entrer de plein pied, en villes et dans les campagnes, dans le 21ème siècle, en évitant tout débordement. A titre de comparaison, souvenons-nous que les 28 états de l’Union Européenne, comptaient au 1er janvier 2015, 508 millions d’habitants selon Eurostat et que nous avons bien des difficultés à nous mettre d’accord entre nous, en étant beaucoup moins nombreux.
Mais, quelles que soient les réalités d’un pays, la question des Droits de l’Homme ne peut et ne doit jamais être laissées de coté. Il est question de vies humaines, de dignité, d’équité et dès lors que nous sommes témoins directs ou indirects via les réseaux sociaux ou l’information, de manquements aux droits de l’Homme et que nous ne réagissons pas, nous sommes responsables . Heureusement, nous sommes de plus en plus nombreux dans le monde à dénoncer les horreurs perpétrées à cause du non respect des droits de l’Homme, dans l’Empire du Milieu.  Le combat que nous menons par exemple auprès des Tibétains en témoigne. Celui pour venir en aide aux Ouïghours et de manière plus large, aux prisonniers politiques chinois, aussi. Reste que tant que la population chinoise ne s’emparera pas majoritairement, de la question des droits de l’Homme en Chine, on peut craindre qu’aucune avancée significative n’ait lieu dans ce domaine. La démocratie se conquiert pas à pas. Elle demande d’y éduquer les masses, de leur donner les moyens de l’appliquer, …., bref de sortir de tout système de servage qui enferme le corps et l’esprit dans une désespérance et une lassitude du vivre, qui empêchent trop souvent d’agir, ceux qui les subissent. mais, ces questions ne sont pas l’objet de ce blog.
Reste que s’il est vrai que tous  les êtres humains ne sont malheureusement pas concernés par la question des droits de l’Homme et qu’il n’est pas possible de « forcer » cette prise de conscience, il est vrai en revanche que nous sommes tous concernés, qu’on le veuille ou pas, par le dérèglement du climat.  Et, au Tibet, la question du climat ne peut se dissocier de la question des droits de l’Homme. Il est urgent d’en prendre conscience et d’agir en conséquence. D’où cet article du monde que je vous recommande.
http://www.lemonde.fr/paris-climat-2015/article/2015/07/25/aux-sources-du-yangzi-long-fleuve-en-peril_4698315_4527432.html?xtmc=chine&xtcr=8
Lisez-le attentivement
Prenez conscience que nous sommes tous liés, responsables les uns des autres
Et, que c’est ensemble que nous pourrons trouver des solutions pour changer le monde
Belle route

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.