La Pleine Conscience pour en finir avec les régimes

Apprendre la satiété grâce à la Pleine Conscience :
Vous avez , sans doute, comme moi, déjà succombé à la tentation de suivre un régime, puis un autre, avec le lot de désillusions que cela sous-tend et une réelle insatisfaction.
Si vous en avez ras-le-bol de cet esclavagisme alimentaire et que vous souhaitiez retrouver du plaisir en cuisinant et en mangeant, alors, essayez-vous à la Pleine Conscience.
Il s’agira ici de vous observer en train de manger, afin que vous goûtiez, en conscience, pleinement, à l’acte de vous nourrir grâce à un exercice simple à réaliser à table. 
Asseyez-vous un peu en avant de votre chaise, vos mains ouvertes sont placées près de votre assiette, vide. Respirez profondément quelques minutes en suivant le trajet du souffle dans votre corps. Vos bras, vos épaules sont relâchés, votre colonne vertébrale reste droite, sans tension excessive, vos yeux sont mi-clos, votre regard est dirigé sur un point situé à 1 mètre environ dans l’espace devant vous. Ressentez intensément les sensations liées aux mâchoires et à la bouche.  Les dents ne se touchent pas. Les lèvres légèrement entrouvertes dessinent un léger sourire. La langue repose naturellement contre le palais. Votre salive s’accumule doucement dans la cavité buccale. Soyez conscient des pensées qui traversent votre esprit, sans vous y attarder. Puis, prenez un seul aliment et déposez-le dans votre assiette, en étant conscient de vos gestes, de son poids, de sa consistance. Regardez sa couleur, sa forme. Demandez-vous s’il a une odeur, ou pas. Quand c’est fait, portez-le à votre bouche. Sentez là aussi sa forme, sa consistance, …,  notez mentalement l’endroit où il se trouve, sa relation avec vos dents, votre langue, votre salive. Soyez attentif à chaque bouchée quand vous la mâchez, l’avalez. Observez la participation de vos sens : le toucher, l’odorat, la vue, le goût, l’ouïe. Prenez conscience que vous êtes en lien avec le reste du monde pour un geste aussi simple que celui de vous nourrir. Réfléchissez aux conditions qui furent nécessaires pour que cet aliment arrive sur votre table. 
Terminez votre repas de la même façon. 
Ce processus vous aidera à vous ancrer dans votre corps et dans vos énergies, et à ne plus être emporté par des vagues émotionnelles compulsives quand vous n’allez pas bien. Vous aurez la sensation que votre être se déploie à l’infini. Vous vous sentirez relié à la nature et au reste du monde. Vous serez pleinement conscient du moment présent. 
 
Bon appétit
et belle route.
Soyez heureux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.