Interdépendance : du visible à l’invisible : découvrir le chemin qui conduit des étoiles à nos cœurs :

Ses proches le nomment TXT pour aller plus vite ; les autres Trinh Xuan Thuan en écorchant un peu son nom, ce qui fait toujours sourire les habitués des langues asiatiques. Thuan est scientifique, astrophysicien, et poète du cosmos. Inconnu du grand public il y a 10 ans, depuis la parution du livre qu’il a coécrit avec le moine bouddhiste Matthieu Ricard, « l’infini dans la paume de la main », il réussi non seulement à nous faire rêver aux étoiles et aux trous noirs comme Hubert Reeves avant lui mais, de plus, il le fait, en associant sciences, philosophie, spiritualité et bouddhisme.
Au fil des livres, TXT poursuit le cheminement commencé avec Matthieu pour notre plus grand bonheur. Nul hasard dans la rencontre de ces deux hommes : tous deux scientifiques et chercheurs exigeants: l’un sur la voie bouddhique ; l’autre sur les voies du ciel. Nul hasard non plus si dans ce dernier livre TXT ne dissocie pas spiritualité bouddhique et sciences. D’origine Vietnamienne, il n’a pas appris dès l’enfance, comme dans nos sociétés monothéistes, que corps et esprit devaient se vivre séparés. C’est donc tout naturellement que la science et la spiritualité bouddhique se rejoignent en lui pour raconter, questionner, interroger sur le sens, l’évolution de la vie, des humains, de la nature, du cosmos. Et, c’est donc tout naturellement encore que TXT nous amène à découvrir que « tout est en lien », que « nous sommes poussières d’étoiles et que nous retournerons aux étoiles ». Le bouddhisme enseigne un principe fondamental : celui de l’interdépendance des êtres et des phénomènes. Rien n’existe en soi, nous sommes interdépendants et reliés à tous les univers visibles et invisibles. Y songer, change notre vision du monde, et rend plus humble, plus patient, plus tolérant et surtout plus heureux. Tout comme l’observation des étoiles permet de prendre du recul et de changer le regard que l’on pose sur les êtres et les choses, dirait, sans doute, TXT.

Il ne tient qu’à nous d’entrer en conscience dans le rythme universel de la danse cosmique et d’expérimenter ce que nous vivons en étant non plus un acteur emporté par des émotions souvent violentes mais en devenant le témoin ou encore mieux l’observateur qui regarde de loin, très loin…. Celui qu’il pense être… et, qui découvre étonné et émerveillé, qui, il est vraiment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.