Compassion : Manifeste révolutionnaire pour un monde meilleur de Karen Armstrong

C’est un fait, il est difficile de vivre sereinement dans une société qui va mal. Les crises qui traversent la notre depuis 2008, en ébranlant tragiquement ses fondations sociétales, économiques, éthiques, …, conduisent les individus à prendre conscience que rien ne dure et à éprouver douloureusement leur vulnérabilité, leur finitude, …
C’est bouleversant, dérangeant, inquiétant, déstabilisant ! Et, ça fait mal !
C’est vrai ! Mais, c’est aussi l’occasion de faire évoluer ce monde en profondeur. Les crises ont une vertu essentielle : nous empêcher de continuer à pratiquer la politique de l’autruche. Alors, profitons de ce changement de société qui est en marche, qu’on le veuille ou non, pour repenser nos comportements, nous remettre en question, et mettre en place un nouveau type de relations humaines.
Comment ? En installant la compassion au cœur de nos existences : vis-à-vis de nous-mêmes et des autres, comme nous y invite, dans son dernier ouvrage, la britannique Karen Armstrong, spécialiste de l’histoire des religions et auteure de « Compassion, manifeste révolutionnaire pour un monde meilleur ». (Collection L’Esprit d’ouverture de chez Belfond. A partir du 18 avril) ( A lire absolument. Sortie le 18 avril. Commandez-le )
Pour cette femme, extraordinaire d’érudition et de cœur, la compassion, règle d’or partagée par toutes les religions, reste le vrai défi de notre époque. Car dit-elle : « Dans un monde de plus en plus inégalitaire et intolérant, il semble urgent de redéfinir notre rapport à l’autre et à la différence.  La compassion est révolutionnaire. C’est un sentiment capable de faire sauter les barrières politiques, idéologiques et religieuses. C’est un outil indispensable pour établir une économie équitable et une collectivité planétaire vivant en paix.»
La compassion se décline donc, d’abord, ici, sur un mode laïque. Pour cela, Karen Armstrong, nous enseigne à pratiquer cet art de vivre en suivant des étapes précises qui aident à transcender nos limites, à remplacer nos préjugés par de l’empathie et à placer l’autre au centre de nos priorités. Sans s’oublier pour autant.
Eprouver de la compassion et agir en conséquence, en conscience, oblige à développer une forme de lucidité. Apprendre la compassion, devenir plus tolérant, plus juste, plus ouvert, plus sensible aux réalités des autres, ne consiste pas en effet à ne plus rien ressentir, à ne plus avoir mal, ou à vivre au pays des Bisounours. Non ! La compassion en action apprend au contraire, à accepter les hauts et les bas de l’existence, et à poser un autre regard, lucide mais bienveillant, sur les choses, les êtres et sur vous; vous, ce maillon, ce 1er pas indispensable. Car, comment aimer la vie, quand on ne s’aime pas ? Comment aimer autrui quand on ne s’aime pas ? C’est impossible. D’où l’importance de générer d’abord de l’auto-compassion !
 
Je vous recommande ce livre. Les conseils pratiques – un programme en 12 étapes- donnés par l’auteur, font appel à ce qui est de meilleur en chaque être humain. Le révèle. Le réveille. Et, nous invite à le découvrir chez l’autre. Alors, n’attendez-pas !
Qui est l’auteur ?
Une intellectuelle anglaise, anticonformiste, et spécialiste des religions. Engagée dans la lutte pour
la défense des libertés religieuses, elle siège à l’Alliance des civilisations (AOC), où elle représente l’Europe de l’Ouest aux côtés d’Hubert Védrine. Personnalité charismatique, lauréate du prix TED 2008, elle est connue pour sa dénonciation virulente des dérives fondamentalistes.  En 2009, elle a lancé sa révolution de la compassion. Et, depuis des milliers de gens ont décidé de la suivre. Parmi eux, le dalaï-lama, Desmond Tutu, Peter Gabriel, Meg Ryan…
Signez la Charte de la Compassion : www.charterforcompassion.org
et venez nombreux assister à la conférence de l’auteur, le 23 avril,
dans le cadre de la 1ère Journée de la compassion lancée par les éditions Belfond et l’INRESS : compassion.inress.com

Soyez heureux et serein et faites-en profiter les autres

1 réflexion sur “Compassion : Manifeste révolutionnaire pour un monde meilleur de Karen Armstrong”

  1. Bonjour, je suis tombée par hasard sur votre livre. Je suis spécialisée dans la protection animale et la compassion englobe la nature aussi. Je suis une révolutionnaire aussi mais je parle surtout de nature, car tout est lié. Merci pour votre idée magnifique de révolution de la compassion !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.