Amma, Mère Universelle aux étreintes sacrées.

Quand on évoque la figure d’Amma et « la folie » de ses étreintes sacrées répétées à l’infini, il y a celles et ceux qui ont été serrés dans les bras d’Amma – plus de 30 millions dans le monde à ce jour- et les autres qui n’ont pas vécu cette expérience.
Est-ce à dire qu’il y a deux camps ? Non car en réalité Amma, Mère Universelle, incarne une qualité essentielle pour les êtres humains, une qualité dont nous avons tous besoin et dont la plupart d’entre nous ont cruellement manqués dans l’enfance, l’amour d’une mère: l’Amour avec un grand A. C’est cet Amour qu’espère l’enfant, à chaque seconde de sa croissance, cet amour inconditionnel, sans jugement, un amour absolu que peu de mère, peuvent encore donner à leur bambin, pour toutes les raisons inhérentes à notre époque. Pas de condamnation ici des mères modernes, j’en suis une, et tout n’était pas merveilleux non plus en matière d’éducation pour les générations précédentes, mais un constat et a prise en compte d’une réalité due à une évolution de nos sociétés qui ne va pas dans le sens de l’épanouissement des êtres humains puisque la recherche du profit, la nécessité de travailler, transforme profondément les relations des mères et de leurs enfants ; et de manière plus générale le lien des parents avec leur progéniture.  Et, force est de constater que l’engouement vis-à-vis des étreintes d’Amma témoigne de désespoirs, de souffrances, de solitudes, de besoins et désirs d’Amour et de tendresse…. IMMENSES.
Ainsi, celles et ceux qui souhaitent être réconfortés ou  rencontrer par curiosité La Sainte Indienne pourront le faire à Cergy-Pontoise du 23 au 25 octobre, et à Toulon du 31 octobre au 2 novembre lors de deux programmes ouverts à tous et gratuits proposés par Amma en France. Ces deux programmes, incluent des enseignements spirituels, des chants et l’opportunité de recevoir son étreinte. www.ammafrance.org
Il est rassurant et encourageant de constater que des êtres humains remarquables comme  Amma et le Dalaï Lama adoptent une même attitude vis à vis d’autrui. Ils aspirent en permanence à rendre les autres heureux et s’y consacrent en offrant en partage leur temps, leur énergie, leurs connaissances et leur immense sagesse.
Ainsi Amma, incarnation de la compassion en action, rejoint les enseignements du Dalaï Lama. pour qui, la tendresse et la compassion des mères symbolisent en effet les vertus cardinales du bouddhisme. Pour Sa Sainteté, la famille est donc la racine essentielle de tout individu comme il me le disait en substance dans une interview :
 « La perte de sens, caractéristique des sociétés et familles modernes, s’explique en partie par l’appauvrissement du lien existant entre les personnes qui les composent. Devenus adultes, les enfants vivent en général séparés de leurs parents et  perdent parfois même tout contact avec eux. Dans les villes, les individus vivent de plus en plus seuls. Tout cela favorise le manque de respect, d’affection et de solidarité entre les gens. Pour y remédier il doit être accordé dès à présent une plus grande attention aux enfants et aux valeurs qui leur sont transmises. Et, à la manière dont on les le fait. Les jeunes y sont très sensibles. Ils sont naturellement exigeants et attentifs à ce que nous incarnions les valeurs que nous revendiquons, dans lesquelles nous croyons et que nous disons appliquer. Si nous voulons les éduquer à devenir de meilleurs êtres humains, qu’ils nous écoutent et nous fassent confiance, nous devons nous montrer sincères, honnêtes et exemplaires avec eux. L’environnement familial est déterminant dans ce proces
sus. Il est plus facile par exemple à des enfants d’apprendre au contact d’adultes qui se montrent tendres, compatissants et aimants que l’inverse bien évidemment. Cela les rassure et leur donne confiance en l’existence en les ouvrants aux autres.  De même quand ils sentent que les adultes sont désireux que les rendre heureux. La conduite des parents et des enseignants peut  les marquer à jamais dans un sens positif ou négatif. Le  comportement éthique des adultes, la discipline, les qualités qu’ils expriment, s’impriment facilement dans l’esprit de l’enfant qui s’en inspire et les reproduit dans ses relations à autrui. En regardant les adultes vivre, il s’éveille aux conséquences positives et négatives de ses actes et prend conscience que son avenir est entre ses mains. Ce sont les actes et non les discours des adultes qui montrent aux enfants la manière dont on se soucie d’eux et l’attention qu’on leur porte. C’est ça qui leur importe et qu’ils reproduiront, plus tard, devenus grandes. »*


Ces êtres d’exception du fait même de leur générosité illimitée, ne restent jamais indifférents à a souffrance des autres comme nous le faisons trop souvent dans nos pays. Ce sont des êtres engagés vis à vis d’autrui et de la vie. Femmes et hommes de Bonté et de Paix, Amma, le Dalai Lama, Nelson Mandela, le pasteur Martin Luther King, Gandhi, …., nous montrent le chemin qui conduit à vivre en harmonie notamment avec nos frères humains ; un chemin d’ouverture du cœur; une voie de tolérance et de solidarité qui rend possible la réalisation pleine et entière de notre humanité

* Extrait : « Paroles du Dalai Lama aux femmes »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.