contact@catherine-barry.fr
la force de l’esprit!

la force de l’esprit!

Bonjour, « Celui qui obéit au texte sacré au pied de la lettre peut commettre des crimes. »  Paul de Tarse Les événements tragiques que l’occident connait à cause du terrorisme illustrent cette phrase pleine de sagesse de Paul de Tarse. Paul l’un des disciples de Jésus. Que nous soyons croyants ou pas,  cette phrase nous parle à tous, en ce moment. Je l’ai trouvé en cherchant la signification de la Pentecôte. Bouddhiste depuis bien plus longtemps, que je n’ai pratiqué la religion de mes parents, j’ai oublié le sens profond de cette fête. Je me souviens simplement qu’elle parle de l’esprit. Tout ce qui touche à l’esprit m’intéresse au plus haut point en tant que bouddhiste et pratiquante notamment de la méditation. De manière très très résumée, le bouddhisme et la méditation consistent notamment à prendre en compte à chaque instant l’esprit dans toutes ses manifestations et composantes possibles : émotionnelles, mentales, corporelles. Puis, en partant de ces expressions concrètes, à noter sans le juger, ce qui se passe afin de s’efforcer d’accompagner notre esprit là où nous souhaitons l’amener. En général vers des états plus conscients, plus sereins, et plus libres de nos conditionnements habituels. Mais ici, de quelle forme de l’esprit, est-il question? Nous sommes dans une religion monothéiste, l’esprit est-il une façon de concevoir, d’exprimer Dieu  ou de parler de nous, les hommes ? Il est dit dans les textes qu’au moment de la Pentecôte, « l’esprit descend sur les apôtres réunis ». J’aime à croire, tout particulièrement en ce moment où tant événements dramatiques se déroulent en Europe et dans le monde, qu’ici l’esprit symbolise l’amour, le partage, la fraternité....
Pas à pas sur le chemin de la sérénité

Pas à pas sur le chemin de la sérénité

Bonjour à tous, Certaines et certains d’entre vous m’ont demandé de les accompagner sur le chemin de la Sérénité ( en référence au livre publié sur ce sujet il y a quelques années)…. ce que je vais faire pendant quelques semaines….   Nous allons commencer par des définitions. Notez tout d’abord vos définitions de la sérénité et du bonheur…   Regardez maintenant ce que je vous en dis : 1/ La sérénité: vous l’aurez remarqué, la sérénité est un nom féminin  qui signifie : calme, tranquille… On parle en général de la sérénité de l’esprit. C’est donc un état de calme, de tranquillité, de confiance. Ses synonymes sont notamment : bien être, bonheur, calme, paix, quiétude, placidité, sécurité, patience, flegme, philosophie, tranquillité, équilibre, pondération, harmonie, ordre, silence, accalmie, sagesse, confiance, assurance, maîtrise, épanouissement, impassibilité, Elle n’est ni résignation, ni indifférence, ni placidité, ni béatitude naïve….  Expressions courantes avec sérénité : Sérénité d’un visage. Accueillir quelqu’un sereinement Faire preuve de,  ou, apporter la sérénité. Envisager quelque chose avec sérénité. Manquer de sérénité. Retrouver la sérénité. Proverbes ou citation avec Sérénité : « Heureux celui qui ne s’attache qu’à l’essentiel; sa vie se déroule dans la sérénité. » Daniel Desbiens « La sérénité, c’est l’absence de doute. » Jean-Michel Wyl AINSI…. La sérénité est un état intérieur qui retentit sur nos comportements. C’est donc un état qui se voit : c’est une expression du corps et de l’esprit, et c’est un état qui peut évoluer, se voir, exister, disparaître, et se retrouver 2/ Qu’en est-il du bonheur. Définition du mot bonheur : État heureux, qui a à voir, pour certains, avec la chance, un hasard favorable. Le bonheur est un état durable de plénitude et de...
Quand la méditation de la Pleine conscience et les méthodes de développement personnel agissent comme du Prozac au quotidien :

Quand la méditation de la Pleine conscience et les méthodes de développement personnel agissent comme du Prozac au quotidien :

bonjour, Dès lors qu’une méthode, quelle qu’elle soit, est sortie de son contexte et devient, pour nous, une panacée universelle en soi, il importe de s’arrêter et de réfléchir à ce qu’elle dit de nous et de notre époque. Bien sûr, je trouve formidable que de plus en plus de personnes, en Occident, soient soulagées, réconfortées, apaisées, en pratiquant par exemple la méditation de la Pleine Conscience ou d’autres méthodes issues du bouddhisme. Mais se penser bouddhiste parce qu’on les pratique est une première erreur. Croire ensuite, car il faut avoir une grande foi en la méthode et en ceux qui la transmettent, qu’elle guérit notamment nos peurs, en quelques semaines, est une seconde erreur. Enfin, la consommer comme un médicament est une 3ème erreur. La méditation n’est pas là pour servir de pseudo-médicament à nos angoisses. Elle est bien plus que ça. Comme le disait Khandro Rinpotché, l’une des rares femmes maîtres bouddhistes, dit en substance à ce propos : « Le bouddhisme n’est pas là pour soigner les plaies du cœur. Si vous avez mal à la tête, vous prenez une aspirine et vous pouvez ensuite vous atteler à des tâches qui sont pour vous essentielles. Si vous avez des problèmes affectifs, soignez-vous avant d’apprendre et de pratiquer le bouddhisme. S’engager sur la Voie bouddhique ne consiste ni à suivre une thérapie, ni à expérimenter des méthodes de bien-être. Le bouddhisme vise à réaliser l’éveil, c’est-à-dire à se libérer de toute identification à la souffrance. Ce qui demande un entraînement quotidien de l’esprit… ». Tous les maîtres enseignent ce principe. Mais la plupart des Occidentaux, en quête désespérée de solutions...
Mange, médite, profite: le livre sort aujourd’hui :-). Venez nous rejoindre

Mange, médite, profite: le livre sort aujourd’hui :-). Venez nous rejoindre

C’est un bonheur absolu de partager avec vous ces connaissances millénaires, adaptées à notre époque. Si vous voulez nous rencontrer, venez nombreuses et nombreux le 16 novembre, à partir de 18H, nous retrouver au Forum Classic Bar: 29 Rue du Louvre, 75002 Paris /  01 42 65 37 86…..  Avec mon co-auteur, Michel Chast, nous signerons notre livre. En attendant, découvrez ce qu’en dit le Huffingtonpost:  Vous en avez assez que les experts en tout genre vous disent ce que vous devez penser, faire, comment aimer, occuper vos loisirs, ou quel régime tendance suivre pour maigrir, lutter contre la déprime ou booster votre sexualité? Vous n’en pouvez plus d’écouter des conseils de spécialistes en nutrition qui se contredisent parfois et dont les recettes sont rarement efficaces sur le long terme? Vous voulez prendre votre vie en main, apprendre à faire confiance à vos sensations notamment sur un plan alimentaire et vous donner les moyens d’être plus souvent serein? Mange, médite, profite vous montrera comment être votre propre guide. La méthode proposée dans cet ouvrage n’obéit en effet à aucune mode et refuse toute forme de dictature alimentaire. Le constat de départ qu’elle pose est simple. Votre corps, votre pensée, votre vie vous appartiennent. Vous en êtes responsable. C’est donc à vous de tout mettre en œuvre pour vous faire du bien. Pour vous permettre d’y parvenir facilement, des pistes à suivre permettent d’adapter à ce que vous êtes et à vos besoins du moment, à la saison en cours et au pays dans lequel vous vous trouvez. Ainsi, grâce à ce livre, vous allez pouvoir créer un régime alimentaire qui vous est...
Une rentrée sous le signe du bon sens!

Une rentrée sous le signe du bon sens!

bonjour à vous, Une « bonne » rentrée sereine, apaisée, épanouissante, vous trouve – si tout va bien et si vous n’êtes pas souffrant- rechargé en énergie. La rentrée, avec ou sans enfants, en septembre ou à un autre moment de l’année, en couple ou pas, est donc toujours un moment privilégié pour penser et visualiser la manière dont vous souhaitez mener à bien votre l’année. Ce, à quoi, vous pouvez me répondre que les bonnes résolutions de la rentrée sont comme celles du nouvel an, elles ne tiennent jamais. Et, vous avez raison. Nous sommes tous passés par là. Pour que cela marche, vous devez vous engager vis de vous-même et seulement de vous-même à ne plus subir vos émotions, vos pensées, votre culpabilité, votre fatigue, vos tensions et à les regarder avec bienveillance. Cela vous permettra de les accueillir, tels qu’elles sont, sans essayer de les tordre, de les transformer, de les manipuler afin qu’elles soient lus conformes à l’image que vous vous faites de vous. Second point très important, en ce qui concerne vos proches, essayez de leur laisser faire leurs choix. Obligee autrui à aller au même rythme que vous, à vous suivre dans vos ballades interminables du dimanche ou à méditer est une démarche fusionnelle et envahissante qui ne laisse pas aux personnes que vous embarquez dans vos envies, la possibilité de se découvrir. Si vous avez des enfants, il y a un juste milieu à trouver mais le conseil de la rentrée : laissez vos proches respirer sans vous, dès que vous le pouvez ! Les vacances permettent en général de récupérer de l’énergie. L’énergie de retour...
Vous êtes responsables de votre vie: devenez libre de  vos pensées négatives

Vous êtes responsables de votre vie: devenez libre de vos pensées négatives

Profitez de la période estivale pour prendre soin de vous: changez le regard que vous posez sur le monde et devenez livre de vos pensées négatives: c’est l’histoire du verre à moitié vide et le verre à moitié plein   « Nous saisissons la nature fondamentale des êtres et des phénomènes de manière erronée, distordue, à partir de notre ego et de nos émotions. Nous oublions que la réalité est faite de deux aspects, de deux vérités complémentaires et indissociables. Quand les choses apparaissent et se matérialisent de manière relative, non autonome, en fonction de causes et de conditions, c’est la vérité relative. Quand elles se manifestent au plan de leur nature fondamentale, qu’elles n’existent pas en elles-mêmes, mais en interdépendance, c’est la vérité ultime. » Tenzin Gyatso   Deux faces pour une même pièce, deux vérités pour une même réalité, c’est l’histoire du verre à moitié plein et du verre à moitié vide et c’est aussi la manière dont nous appréhendons ce qui nous arrive. Quand nous avons pris l’habitude, depuis l’enfance, de ne voir que le verre à moitié vide, et de n’être jamais contents de ce que nous vivons, nous continuons devenus adultes à faire de même. Ce processus mécanique, automatique, nous contraint à désirer toujours plus, toujours autre chose, pour tenter de combler le vide intérieur né de cette insatisfaction chronique. Si c’est votre cas, et que vous voulez être heureux, vous devez donc modifier ce ressort intime. L’exercice suivant vous y aidera. Exercice : Chaque soir, avant de vous coucher, installez-vous confortablement dans un endroit calme et notez sur un cahier destiné à cet effet les principaux événements...