contact@catherine-barry.fr
Faites-vous un cadeau cet été: apprenez à ne plus vous bagarrer contre la vie et vos pensées

Faites-vous un cadeau cet été: apprenez à ne plus vous bagarrer contre la vie et vos pensées

Bonjour, C’est l’été, un temps dédié en partie aux loisirs, aux congés. Aussi, profitez-en pour cesser la course, perdue d’avance,  que vous menez toute l’année contre vous-même, contre vos émotions, vos peurs, vos habitudes mentales,vos croyances, ce que vous êtes profondément. Cessez de vous bagarrez contre la vie, c’est  une bataille perdue d’avance et vivez pleinement chaque expérience que vous allez traverser. Il n’y a rien de plus difficile, c’est même souvent une épreuve tant nous nous refusons en permanence tout ce qui nous dérange en nous ( en croyant que tous nos problèmes incombent aux autres ) mais c’est la clé pour apprendre à accueillir sans à priori tout ce que l’existence propose. Aussi, si vous ne voulez plus pratiquer la politique de l’Autruche vis à vis de vous-mêmes, et que vous en avez assez de tous les ouvrages de développement  personnel, et de suivre des maîtres experts en bonheur frelaté, alors achetez les deux livres de Katie Byron qui pourront vous aider à commencer un travail réel pour comprendre qui vous êtes et rencontrer la belle personne que vous êtes mais qui  vous demeure encore  inconnue. Le dernier « Libre, un mental en paix avec lui-même », qui malgré le texte de présentation ci-dessous par l’éditeur s’adresse à tout un chacun:  Comment se poser quatre questions peut libérer votre esprit, ouvrir votre cœur et transformer votre monde. À travers un commentaire du célèbre Soûtra du Diamant, Byron Katie nous présente sa perception du monde et la démarche de questionnement personnel appelé le Travail. Le Soûtra du Diamant est un court texte bouddhiste et l’un des plus étudié dans le Zen. Sous...
Vous n’êtes pas que vos émotions et vos pensées…

Vous n’êtes pas que vos émotions et vos pensées…

BONJOUR La pensée naît événements de l’expérience vécue et elle doit leur demeurer liée comme aux seuls guides propres à l’orienter. C’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal. » Hannah Arendt  AINSI…..Vous n’êtes ni vos pensées, ni vos émotions.  Mais, quand elles ne sont que REACTIONS, sans réflexion, sans recul, à un événement vécu; que vous ne les maîtrisez pas et qu’elles vous emportent, elles témoignent de souffrances que vous n’avez pas pu évacuer lorsqu’elles sont survenues; de frustrations vécues dans l’enfance ou la petite adolescence; d’échecs à répétition; de non-dits accumulés; de jalousies; de manques; bref d’un non-amour que vous avez ressenti dans certaines circonstances et qui vous a empêche de construire votre confiance en vous, dans les autres, dans l’existence….. CHAQUE FOIS que vous agissez, sous l’emprise de vos pensées et émotions, ce n’est pas l’adulte qui agit mais l’enfant malheureux en vous,. Vous ne vivez pas dans le moment présent. Sans vous en rendre compte vous êtes restés ancré dans un passé douloureux. Vous n’êtes pas libre de vos choix, de vos réactions, vous êtes le pantin de vos pensées et de vos émotions. Cela posé, INUTILE DE LES FUIR…. regardez-les avec tendresse, respect, affection car elles vous sont une expression de vous dans le moment, et vous disent sur quoi vous devez travailler. N’allez pas chercher des théories fumeuses pour expliquer, comprendre, votre mal être. Cessez de vous en repaître inconsciemment et bossez sur ce qui se présente à vous dans le moment. Les relations de travail et à l’argent: deux révélateurs de ce que l’on est:  ainsi vos pensées et vos émotions résultent de circonstances données. Ce...
la force de l’esprit!

la force de l’esprit!

Bonjour, « Celui qui obéit au texte sacré au pied de la lettre peut commettre des crimes. »  Paul de Tarse Les événements tragiques que l’occident connait à cause du terrorisme illustrent cette phrase pleine de sagesse de Paul de Tarse. Paul l’un des disciples de Jésus. Que nous soyons croyants ou pas,  cette phrase nous parle à tous, en ce moment. Je l’ai trouvé en cherchant la signification de la Pentecôte. Bouddhiste depuis bien plus longtemps, que je n’ai pratiqué la religion de mes parents, j’ai oublié le sens profond de cette fête. Je me souviens simplement qu’elle parle de l’esprit. Tout ce qui touche à l’esprit m’intéresse au plus haut point en tant que bouddhiste et pratiquante notamment de la méditation. De manière très très résumée, le bouddhisme et la méditation consistent notamment à prendre en compte à chaque instant l’esprit dans toutes ses manifestations et composantes possibles : émotionnelles, mentales, corporelles. Puis, en partant de ces expressions concrètes, à noter sans le juger, ce qui se passe afin de s’efforcer d’accompagner notre esprit là où nous souhaitons l’amener. En général vers des états plus conscients, plus sereins, et plus libres de nos conditionnements habituels. Mais ici, de quelle forme de l’esprit, est-il question? Nous sommes dans une religion monothéiste, l’esprit est-il une façon de concevoir, d’exprimer Dieu  ou de parler de nous, les hommes ? Il est dit dans les textes qu’au moment de la Pentecôte, « l’esprit descend sur les apôtres réunis ». J’aime à croire, tout particulièrement en ce moment où tant événements dramatiques se déroulent en Europe et dans le monde, qu’ici l’esprit symbolise l’amour, le partage, la fraternité....
Accepter sa vulnérabilité pour vivre, serein, dans le monde

Accepter sa vulnérabilité pour vivre, serein, dans le monde

chers tous, Les nouvelles de ce matin sont terribles: un nouvel attentat en Grande Bretagne nous plonge dans l’horreur du terrorisme et nous confronte à l’incompréhension de cette violence aveugle d’êtres humains contre d’autres humains. De nombreuses personnes se sentent vulnérables dans ce type de circonstance, et c’est normal. Se sentir vulnérable, c’est accepter toutes les facettes de notre humanité, comprendre que nous sommes tous semblables, des frères et sœurs qui essayent de cheminer, chacun comme il le peut, le plus sereinement possible dans ce monde dépourvu parfois de sens; et c’est aussi se donner les moyens de trouver en soi l’envie d’agir avec toujours force pour instaurer des relations basées sur l’éthique, la compassion, la tolérance. « La vulnérabilité est belle parce que la vulnérabilité est une marque d’existence. »Simone Weil  Ainsi, faire l’apprentissage de votre vulnérabilité vous apprendra à ouvrir pleinement votre cœur et votre esprit à ce que vous vivez, sans rien rejeter ; à être respectueux  vis à vis de ceux qui vous entourent ; à vous établir dans votre propre bonté et à voir celle d’autrui ; et à être serein. Tout le monde éprouve ce sentiment à un moment ou à un autre de son existence mais, en général, nous n’en parlons pas car « cela ne se fait pas ». Ce qui est regrettable, car refuser et fuir ce sentiment de tendresse empêche d’entrer en contact avec une partie importante de soi-même. Savoir que cette expérience est partagée par tous les humains aide à l’accepter, à moins en souffrir, et autorise à apprendre à utiliser à notre avantage l’énergie de la vulnérabilité, cette force que nous réprimons et ne savons pas...
…. et, pour finir, pour le moment, avec ce cheminement ….

…. et, pour finir, pour le moment, avec ce cheminement ….

BONJOUR POUR CE DERNIER CHAPITRE SUR LA SÉRÉNITÉ:  vous l’aurez compris, c’est notre responsabilité d’être, ou pas, serein:  personne ne peut faire le job pour vous La sérénité: C’est ne jamais oublier que Tout est possible, à chaque instant, quand nous connaissons la réalité de la vie C’est Être lucide vis-à-vis de ce que nous ressentons, voulons, espérons, désirons, C’est apprivoiser l’esprit pour mieux apprivoiser les émotions et le mental et pour s’accepter C’est vivre dans l’unité et l’humilité du moment présent C’est apprendre à ne plus voir que le verre à moitié vide C’est accepter que rien ne dure : la loi de l’impermanence C’est s’ouvrir AUX AUTRES : –faire des BA- car l’autre est au moins aussi important que soi-même c’est  redynamiser notre cœur C’est accepter que nos monstres intérieurs soient en réalité nos amis: ils nous montrent que nous pouvons transformer une émotion négative en son contraire C’est observer les conséquences de ses actes : affronter l’ego C’est se montrer vulnérable, tendre, affectueux… notre vulnérabilité est notre force intérieure : C’est Éprouver de l’auto-compassion en découvrant sa vraie nature  C’est  Le courage d’être soi-même C’est donner du sens aux choses et, c’est surtout accepter la vie dans tout ce qu’elle est: OM. AMEN. Ainsi  soit-il…. ET, n’oubliez pas: « On a toujours le choix. On est même la somme de ses choix. » Joseph O’Connor Soyez heureux et sereins et faites-en profiter les autres. Belle route à tous...