contact@catherine-barry.fr

Accepter sa vulnérabilité pour vivre, serein, dans le monde

chers tous,

Les nouvelles de ce matin sont terribles: un nouvel attentat en Grande Bretagne nous plonge dans l’horreur du terrorisme et nous confronte à l’incompréhension de cette violence aveugle d’êtres humains contre d’autres humains.

images71RH9TN4

De nombreuses personnes se sentent vulnérables dans ce type de circonstance, et c’est normal. Se sentir vulnérable, c’est accepter toutes les facettes de notre humanité, comprendre que nous sommes tous semblables, des frères et sœurs qui essayent de cheminer, chacun comme il le peut, le plus sereinement possible dans ce monde dépourvu parfois de sens; et c’est aussi se donner les moyens de trouver en soi l’envie d’agir avec toujours force pour instaurer des relations basées sur l’éthique, la compassion, la tolérance.

images3KTRQD6K

« La vulnérabilité est belle parce que la vulnérabilité est une marque d’existence. »Simone Weil

imagesVN5QAV2J

 Ainsi, faire l’apprentissage de votre vulnérabilité vous apprendra à ouvrir pleinement votre cœur et votre esprit à ce que vous vivez, sans rien rejeter ; à être respectueux  vis à vis de ceux qui vous entourent ; à vous établir dans votre propre bonté et à voir celle d’autrui ; et à être serein.

sans-cccitre

Tout le monde éprouve ce sentiment à un moment ou à un autre de son existence mais, en général, nous n’en parlons pas car « cela ne se fait pas ». Ce qui est regrettable, car refuser et fuir ce sentiment de tendresse empêche d’entrer en contact avec une partie importante de soi-même. Savoir que cette expérience est partagée par tous les humains aide à l’accepter, à moins en souffrir, et autorise à apprendre à utiliser à notre avantage l’énergie de la vulnérabilité, cette force que nous réprimons et ne savons pas déployer. Si vous souhaitez changer cela, découvrir et amadouer votre vulnérabilité, allez sans hésiter et sans attendre à sa rencontre. Établissez avec elle une relation juste et intangible grâce à laquelle vous entrerez en contact avec les aspects subtils de votre humanité. Cette alliance, puissante et dynamique, vous permettra de prendre soin de votre vie sous toutes ses formes.

imagesJOJXRC6D

Voici un exercice, simple, qui peut vous aider à accepter d’être vulnérable:

Songez à des moments de votre vie au cours desquels vous vous êtes senti fragile, mortel, faible, sans défense, vulnérable. Pour certains adultes, les fêtes de fin d’année sont très souvent des circonstances propices pour toucher du doigt le cœur même de leur vulnérabilité. C’est un moment où ils retournent plus ou moins consciemment dans leur enfance, là où se sont nouées des circonstances qui ont construit leurs espoirs, leurs envies, leurs capacités ou incapacités à aimer, à désirer, à édifier des rêves, à être heureux. À cette période de l’année, ils se sentent démunis face à ce qui se rejoue pour eux de leur passé et de leurs espoirs brisés. Le 24 décembre, les petits croient que les miracles – et non la magie – sont possibles dans leurs vies ; que tout peut arriver puisque le père Noël fera correspondre rêves et réalité. Cette approche de l’existence conditionne bien des comportements ultérieurs. Nous apprenons alors à croire et à vivre dans les illusions. Et cela continue quand, plus tard, le gros bonhomme vêtu de rouge est remplacé par le prince charmant. Tels qu’ils sont utilisés, ces archétypes, au lieu de nous apprendre à avoir confiance dans la vie et de nous aider à apprivoiser notre vulnérabilité, nous en éloignent de manière radicale. Est-ce votre cas ? Est-ce que Noël et le Nouvel An vous font vous sentir vulnérable ? Pourquoi ? Qu’éprouvez-vous en y repensant ? Un sentiment de solitude ? De non-sens ? D’autres situations peuvent exacerber votre sentiment de vulnérabilité : la mort d’un être cher, un divorce, la perte d’un travail, une fête d’anniversaire, un voyage qui bouleverse vos préjugés, un déménagement, ne pas aimer votre corps, vous sentir gros ou laid, bête… Connectez-vous à l’un de ces moments. Éprouvez humblement et sincèrement, de toutes vos tripes, ce sentiment de fragilité. Votre force intérieure naîtra de votre confrontation avec votre vulnérabilité. Aussi, examinez encore et encore votre esprit quand il vous plonge dans les affres de la vulnérabilité. Si cela vous semble trop difficile et douloureux, respirez profondément et en expirant, imaginez que toutes vos peurs se diluent dans une magnifique lumière qui vous entoure et qui vous protège. Visualiser vos craintes de cette manière les éloigne de vous. Vous vous détendez. Votre corps devient léger. Vous flottez comme si vous étiez en lévitation. Vous n’avez rien à craindre.

imagesN0RO8C3F

Belle Route 

imagesUM71UEJK

1 Commentaire

  1. Merci Catherine pour ce très bel article et pour l’exercice.

    Je vous souhaite une belle et douce semaine ;-)))

    Bien amicales pensées,

    Dominique

Commenter l'article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *